Pourquoi cotiser au RÉER si on le redonne au gouvernement plus tard?

En près de 12 années de carrière en planification financière, j’ai dû entendre des centaines de fois la fameuse affirmation que cotiser au RÉER ne sert à rien puisque nous devons remettre cet impôt lorsque nous retirerons ces sommes.

Commençons par établir ce qu’est le REER. De façon imagée, le REER est simplement une étampe que vous placez sur un de vos produit financier afin de signifier au Gouvernement votre bonne foi, en mettant de l’argent de côté pour votre retraite. Afin de vous remercier d’être prévoyant en vue de votre retraite, le Gouvernement vous donne un rabais sur votre impôt payable. Quel est le montant de ce rabais? Tout dépend de votre revenu imposable. Un salarié ayant un revenu de 60 000$, sans autre revenu imposable, aurait droit à une économie d’impôt de 37.12% pour chaque dollar cotisé à son REER, soit son taux marginal d’imposition. Si ce contribuable cotise 1 000$ à son REER, il bénéficiera d’une économie d’impôts de 371$.

D’où vient donc cette affirmation que ça ne sert à rien de cotiser au REER? Certains diront que lorsque vous allez retirer ce même 1 000$ de votre REER, vous allez devoir payer 371$ en impôt, ce qui est, en théorie………VRAI!

La première hypothèse à cette théorie est que votre taux d’imposition, lors du décaissement, sera le même que lors de la cotisation. Dans la majorité des cas, votre taux marginal d’imposition devrait être moins élevé au moment du décaissement qu’au moment de la cotisation, simplement parce que vos revenus annuels devraient être moins élevés une fois à la retraite. Un contribuable qui aurait cotisé 1 000$ à son REER avec un salaire de 60 000$, aurait obtenu une économie d’impôts de 371$. Au Québec, en 2018, si votre revenu était de 42 000$ et moins, votre taux marginal d’imposition était de 27.53%. Ce même contribuable aurait dû payer 275$ en impôt en retirant le même 1 000$ si son revenu total imposable était sous le seuil de 42 000$. C’est cette différence de taux d’imposition qui rend le REER intéressant.

Un autre élément intéressant à considérer est que les revenus de placements à l’intérieur du REER ne sont imposables qu’au moment des retraits. Tant et aussi longtemps que l’argent demeure dans le REER, le rendement n’est pas imposable. C’est élément est considérable puisque vos rendements ne seront pas freinés par l’imposition sur les revenus de placements. Notez que vous auriez le même effet si votre placement était effectué dans un CELI.

Le tableau ci-dessous illustre la croissance d’un placement de 100 000$ pendant 10 ans, d’une part avec un placement non enregistré à 5% de rendement en intérêts et de l’autre côté, du même placement mais à l’intérieur d’un REER.

AnnéeHors REER REER
1103 144$105 000$
2106 387$110 250$
3109 732$115 763$
4113 182$121 551$
5116 740$127 628$
6120 410$134 010$
7124 196$140 710$
8128 101$147 746$
9132 128$155 133$
10136 282$162 889$

Après une période de 10 ans, la différence ce chiffre à 26 607$.

Une question demeure, quand doit-on sortir son argent du REER? L’année ou vous atteignez 71 ans, vous devez transformer votre REER en Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) mais vous devez débuter à sortir votre argent du FERR uniquement l’année ou vous atteignez l’age de 72 ans. Il est important de noter que vous n’êtes pas dans l’obligation d’attendre l’âge de 71 ans pour transformer votre REER en FERR et retirer des sommes, vous pouvez retirer des sommes de votre REER en tout temps, mais comprenez que toute somme retirée de votre REER s’ajoute à votre revenu imposable de l’année du retrait. Quel est le montant minimal que vous allez devoir retiré l’année suivant la transformation de votre REER en FERR, tout dépend de votre âge. Le pourcentage de retrait minimal est fixé par la Loi. Pour un contribuable ayant 200 000$ dans son FERR et 71 ans au début de l’année, le pourcentage minimal est de 5.28%, soit 10 560$.

En considérant que votre taux d’imposition sera plus faible une fois à la retraite que durant votre vie active, le REER demeure un des régimes les plus intéressants disponibles au Canada.

Commentaires

Commentaires

Partager ce contenu